03 – Cap Sud-Est

Eric Moore THOMPSON, mitrailleur
Kenneth ROWLEY, mitrailleur et Eric Alfred CRYER, mécanicien
Leonard Percival OUGHTON, radio

Cap Sud-Est. L’avion se calme. Un calme tout relatif, dans cette carlingue vibrante où aucune concession n’a été faite au moindre confort. Les rares lumières de Kirmington se fondent dans la nuit. Seuls les mitrailleurs, de leurs tourelles, peuvent les apercevoir.

Deux sergents occupent ces postes. Eric Moore qui, plus précisément, a le grade de Flight Sergeant est australien. Fils de Claude et Maud Thompson de Narrogin, il n’a que vingt ans malgré son sérieux d’homme déjà mûr. Son compagnon d’armes, Kenneth Rowley, a deux ans de plus. Pourtant, sa présence solitaire dans une cabine de verre, équipée de deux mitrailleuses et suspendue au-dessus du vide, face à un ennemi mortel, est incongrue. Avec son air candide, on l’imagine plus aisément enfant espiègle et joyeux entre Bertie et Rose, ses parents habitant la paisible cité de Morley, dans le comté anglais du Yorkshire.

Kenneth a un « twinbrother » parmi ses compagnons : Eric Alfred Cryer, le mécanicien. Celui-ci, après avoir assisté le pilote pour le décollage, veille à la bonne marche du monstre de métal tonitruant, ce frêle esquif qui emporte leurs vies. Twinbrother, c’est un surnom qui leur convient bien, tant ils se ressemblent ; comme des faux jumeaux, dans une fausse famille, mais qui porte tout de même en elle un peu de la vraie chaleur dont ils ont besoin. La véritable famille Cryer habite à East Horsley, dans le Comté du Surrey. Sa mère se nomme Béatrice Rose et son père Alfred. Comme Kenneth, il est anglais et sergent ; avec la passion de voler et quelques similitudes chromosomiques fortuites, c’est pourtant tout ce qu’ils ont en commun.

La logique militaire a rassemblé ce groupe d’hommes disparate qu’un but assigné et des intérêts vitaux communs soudent en un bloc infrangible.

Ils ont traversé la Manche : déjà ils abordent les côtes françaises, déjà les observateurs allemands donnent l’alerte.

Lien unique et ténu avec leur base, la radio ; casque vissé sur les oreilles, Leonard Percival Oughton est à son poste. Il a vu le jour dans le district de Battersea, à Londres, en 1924, où résident son père Joseph Henri et sa mère Lilian Emma. Il a une allure de jeune premier ou de gendre idéal. Il ne sera ni l’un, ni l’autre.

Lire la suite : Traversée de la France >

< Page précédente