10 – Nachtjäger

Ritterkreuz
Hombourg 2014

Le Messerschmitt de la Luftwaffe reprend de l’altitude et repart à la chasse. Bonow capture un autre bombardier dans les filets de son radar SN-2 ; un Halifax selon lui. Zorner l’abat, à 5500 m d’altitude, au Sud de Strasbourg, à 1h51 ; il revendique un Lancaster. Leurs silhouettes peuvent être confondues. A 2h10, au Nord-Ouest de Friedrichshafen, ils détruisent encore un Lancaster, à 6000 m. Arrivé en limite d’autonomie, Zorner imprime à son appareil le cap du retour : direction Mainz-Finthen. Le Bf 110 G-4/R7 qu’il pilote est son avion fétiche. Celui-ci lui procurera 42 victoires avant d’être finalement détruit au sol par un bombardement allié.

Le Major Paul Zorner recevra des mains d’Hermann Goering, à Berlin, le 17 septembre 1944, la Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne pour 59 victoires homologuées. Capturé par les Américains le 10 mai 1945, il est ensuite remis aux Russes qui le garderont prisonnier pendant plusieurs années. Il rentre en Allemagne, le 30 décembre 1949. Ne pouvant reprendre sa place dans l’armée en tant que pilote, il poursuivra, dans le civil, une carrière d’ingénieur, jusqu’en 1981. Il mourra à Hombourg en Allemagne, à 93 ans, le 27 janvier 2014*, survivant ainsi presque 70 ans à ses adversaires.

* Par une curieuse coïncidence, dans la période même où j’écris ces lignes.

Lire la suite : Aux Evelines >

< Page précédente